4 courses loufoques

  • par
4 courses loufoques

En 2021, est-ce que votre résolution est de vous mettre en forme? Très bonne résolution! Il y a quelques années, ce fut la mienne, mais je ne l’ai pas tenue. Ce n’est pas pour rien que je fais plutôt des intentions, mais vous connaissez déjà mon secret. 😉

Un jour, j’en ai eu assez d’être essoufflée en marchant. Je me suis donc inscrite au gym, à des cours de Zumba et même dans un club de natation. Mon constat : impossible pour moi de rester motivée en pratiquant un sport toujours au moment endroit, au même moment. 

J’ai pensé courir, en me disant que ça doit être facile, car plein de monde court. OHBOBOY!

Commencer à courir… c’est difficile!
La première fois, j’ai eu mal, très mal. Mes poumons voulaient exploser. Mes jambes ne voulaient plus avancer. J’étais en sueur. Pourtant, je n’avais parcouru que 500 mètres… en 15 minutes.

Malgré mes muscles endoloris, j’y suis retournée, mais cette fois, en alternant avec la marche. C’était beaucoup plus intelligent! À ce rythme, les jours passaient et je courais/marchais un peu plus longtemps chaque fois.  

Au fil du temps, les raideurs étaient moins présentes, j’éprouvais même du plaisir et surtout, de la fierté. J’aimais voir l’amélioration se pointer le bout du nez. J’aimais aussi avoir la liberté de choisir le moment pour courir : parfois, c’était à 5 h du matin, d’autres fois, à 14 h. 

Participer à des courses loufoques
Ça fait maintenant six ans que je cours. Je cours un peu partout, à la maison, en vacances (ah! le plaisir de courir sur les plages de la Martinique et… de Rimouski!), en forêt et même en montagne.

J’ai aussi participé à différentes courses, toujours avec le même objectif : franchir la ligne d’arrivée avec sourire et fierté.

Ce qui m’a permis de vivre de belles expériences et de faire de drôles de découvertes…

Oui, commencer à courir, c’est difficile, mais lentement, avec douceur et persévérance, ce sport apporte plaisir, liberté et… découvertes. 

D’ailleurs, j’ai bien l’intention de participer à la Chococourse de Montréal cet été (en espérant que la COVID ne change pas ce plan…) Qui vient avec moi?

Partagez sur Facebook
Partagez par courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *