Sport méconnu à pratiquer dans les bois

moto enduro

En voyant cette photo, deux questions ont pu surgir dans votre tête : C’est où cet endroit magnifique? Et c’est quoi cette tenue pour être dans le bois? Deux excellentes questions. 

Pour ce qui est du coin de paradis, il s’agit de la Mauricie, plus précisément, un sentier de VTT* à proximité de Sainte-Thècle. C’est un endroit parfait pour faire une pause et admirer la beauté de dame nature. Qu’est-ce que je faisais à cet endroit? Du VTT? Non! Du « côte-à-côte** »? Non plus. De la randonnée pédestre? Certainement pas dans ce sentier. Cette photo a été prise lors d’une sortie de moto enduro! Et oui, c’est pour ça que je suis habillée comme une fille qui fait du motocross!

Si vous êtes comme moi, je n’avais jamais entendu parler de ce sport avant l’idée de mon copain de le pratiquer. Après ses explications, j’étais curieuse d’essayer.

En résumé, une moto enduro c’est une moto qui a un look de motocross, mais avec quelques différences :

  • elle possède des clignotants et des lumières;
  • elle peut aller sur la route légalement;
  • et, surtout, elle est beaucoup moins bruyante!

Pour ce qui est des endroits où rouler, il existe plusieurs sentiers accessibles à travers le Québec. La plupart sont fédérés. Il faut donc une vignette pour y accéder sans risque de contravention. Comme sur la route, des policiers sillonnent les sentiers pour attraper les contrevenants, qu’ils conduisent une moto enduro, un VTT ou un côte-à-côte.

Ce fut un beau défi pour la fille qui n’avait jamais conduit de moto. J’ai donc appris dans la neige, sur les terres de mon père (c’est pratique un papa agriculteur). Je fus ainsi prête au printemps à affronter la boue, les roches, les troncs d’arbre, les ruisseaux, bref tous les obstacles qui allaient croiser ma roue.

Oh que j’ai travaillé fort! J’ai travaillé mon équilibre, mon cardio — Même s’il y a un moteur, on devient essoufflé. C’est quand même un engin d’environ 250 livres que nous tentons de maintenir debout, peu importe le sol sur lequel nous roulons. — J’ai surtout travaillé ma persévérance et ma confiance. J’ai réussi à monter (et descendre!) des sentiers qui me paraissent impossibles.

Tout cela pour expliquer ma tenue vestimentaire : pantalon long, chandail à manche longue, bottes rigides, sans oublier casque, gants, plastron, protège-coude, protège-tibia.

Pourquoi parler au passé? Après quatre ans d’aventure, j’ai décidé de remplacer mon moteur à quatre temps par un moteur à quatre pattes. Je pratique maintenant le canicross et canitrail. J’aurai certainement le plaisir de vous en parler bientôt.

Amateur de VTT ou de côte-à-côte, connaissez-vous les sentiers de la Mauricie?

Si oui, partagez-nous vos photos. Ça fait toujours plaisir de voir vos découvertes.

* VTT : véhicule tout terrain.

** Côte-à-côte : mon exemple est grossier, mais c’est comme une voiturette de golf avec beaucoup plus puissante et qui roule, aussi, sur à peu près n’importe quel type de sol.

Partagez sur Facebook
Partagez par courriel
Étiquettes:

1 commentaire pour “Sport méconnu à pratiquer dans les bois”

  1. Retour de ping : J'ai un secret à vous dire… | Les découvertes de Lili

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *